iRaiser, leader européen des logiciels de collecte de fonds pour les organisations à but non lucratif, a signé le Code de pratique des organismes de réglementation de la collecte de fonds. Ce faisant, elle est devenue la première plate-forme européenne continentale à signer le code. iRaiser a été officiellement lancé au Royaume-Uni à la fin de l’année dernière.

Cela signifie qu’iRaiser adopte un ensemble de règles volontaires régissant la façon dont l’argent peut être recueilli par les organismes sans but lucratif. En particulier, le code stipule que les plateformes utilisées pour la collecte de fonds doivent être totalement transparentes quant aux frais qu’elles facturent et si certains sont tirés de l’Aide Cadeau, ce que iRaiser ne fait pas. Ceci, combiné à la façon dont iRaiser automatise une partie importante des activités de collecte de fonds d’une organisation, permet de consacrer plus de ressources à des initiatives caritatives de première ligne.

Le « Code of Fundraising Practice » décrit les normes élevées attendues de toutes les organisations caritatives de collecte de fonds à travers le Royaume-Uni. Il a été élaboré par la communauté de la collecte de fonds grâce au travail de l’Institut de collecte de fonds et il a été officiellement transféré à l’organisme de réglementation de la collecte de fonds à son lancement en 2016.

iRaiser, qui a lancé son bureau de Londres fin 2018, travaille avec plus de 500 organisations, dont le WWF, la Croix-Rouge, Médecins sans frontières, le Louvre et l’Unicef, a déjà établi un partenariat avec l’Armée du Salut et Shelter du Royaume-Uni. Elle fournit aux deux organisations des solutions numériques qui les aident à élaborer et à mettre en œuvre des campagnes d’engagement pour leurs initiatives de collecte de fonds.

Antoine Martel, CEO du groupe iRaiser, a déclaré :
« Le Code de pratiques de collecte de fonds est un ensemble de normes incroyablement important que nous sommes fiers d’appuyer. Elle veille à ce que toutes les personnes qui s’occupent d’organismes sans but lucratif agissent de façon éthique et équitable. C’est crucial pour les gens qui font des dons – ils ont besoin de savoir que leur argent a été collecté et utilisé de la bonne façon. »

Gerald Oppenheim, directeur général de l’organisme de réglementation de la collecte de fonds, a déclaré :
« Nous sommes heureux d’ajouter iRaiser au registre des organisations qui ont signé publiquement le Fundraising Regulator et notre Code of Fundraising Practice britannique. L’enregistrement est un signe que iRaiser prend au sérieux ses responsabilités en matière de collecte de fonds au Royaume-Uni et s’engage à adopter les normes des organismes de bienfaisance avec lesquels elle travaille pour collecter des fonds pour de bonnes causes. »

La solution en marque blanche d’iRaiser est entièrement personnalisable et comprend le don en ligne, le peer-to-peer, la collecte de fonds pour des événements, le crowdfunding, le plaidoyer, les landing pages, l’automatisation du marketing et le CRM. Il utilise un certain nombre d’algorithmes développés par quatre doctorants pour améliorer le taux de conversion et le montant moyen des dons effectués. iRaiser facture des frais fixes par mois au lieu d’un pourcentage, ce qui signifie qu’un organisme de bienfaisance n’est pas pénalisé pour le succès de ses campagnes.

La solution iRaiser intègre également des systèmes de paiement couvrant 12 langues (dont le mandarin, le cantonais et le japonais) et 50 devises, permettant ainsi aux organisations de lancer des campagnes mondiales. Elle a été fondée en France en 2012 et possède des bureaux aux Pays-Bas, en Italie, au Danemark, en France, en Belgique et au Royaume-Uni.